• Âmes Perdues, Poppy Z. Brite

    Ames-perdues.jpg

     

     

    Résumé :

     

    À quinze ans, Nothing, adolescent rebelle et mal dans sa peau, s'enfuit de chez ses parents. Sa route croise celle des Lost Souls, créatures étranges, vêtues de noir, qui boivent une liqueur au goût de sang. Insatiables, sensuels, sauvages, ce sont des prédateurs sans loi qui n'obéissent qu'à leurs instincts. Avec Molochai, Twig et Zillah, Nothing part en quête d'amour, de sexe et de violence au son de longs riffs lancinants dans les boîtes punk de La Nouvelle-Orléans, et découvre la vérité sur ses origines...
    Poppy Z. Brite nous entraîne dans un univers noir où les vampires profitent de leur immortalité pour s'adonner à toutes les perversions et braver tous les interdits de la société puritaine américaine.

     

    Sympa!

     

    Mon avis :

     

    Poppy Z. Brite s'est fait un nom dans la littérature fantastique et j'avais envie de découvrir cette auteure dont j'ai beaucoup entendu parler.

     

    L'histoire pourrait sembler être un énième récit de vampires, mais elle sait apporter sa touche personnelle. Nous suivons le parcours de plusieurs personnages, tous un peu paumés, tous un peu marginaux, et pas seulement à cause de leur nature. Oubliez les clichés du vampire bien propre sur lui et de l'Amérique parfaite, avec les carrés de pelouse parfaitement entretenus devant les maisons, et les barrières blanches. Nous plongeons dans les bas-fonds de l'Amérique, leur noirceur et leur malaise.

     

    Elle met une certaine froideur dans son récit, notamment avec Malochai, Twig et Zillah : leur perversion est certes présente, mais elle est si détachée qu'elle paraît presque normale. J'ai plus été touchée par Nothing et les Lost Saoul, qui sont à proprement parlé des âmes perdues. Ils se débattent dans un mal-être qu'ils ne peuvent soigner.

     

    La drogue, le sexe et la violence sont partie intégrante de l'histoire, des premières pages aux dernières. L'auteure ne nous épargne aucune description, mais avec un tel détachement qu'elles en sont supportables.

     

    La plume est plus qu'agréable, elle nous entraîne dans son monde et on suit les personnages en espérant, un peu naïvement, que tout finira bien. Ahah.

     

    J'ai aimé ce roman mais je ne suis sûre que je me précipiterai pour découvrir les autres romans de l'auteur. Peut-être un peu trop dérangeant pour moi.

    « Le cri du loup, Alpha et Omega T.1, Patricia BriggsLa neige »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :