• Coraline, Neil Gaiman

    Coraline.jpg

     

     

     

    Résumé :

     

    Coraline vient d'emménager dans une étrange maison et, comme ses parents n'ont pas le temps de s'occuper d'elle, elle décide de jouer les exploratrices. Ouvrant une porte condamnée, elle pénètre dans un appartement identique au sien. Identique, et pourtant....

     

    Mon avis :

     

    Neil Gaiman fait partie, pour moi, de ces auteurs valeur-sûre. Je ne me précipite pas sur leurs dernières parution, mais je me laisse tenter sans hésiter par leurs romans. La sortie en poche de Coraline, dont j'ai tant entendu parler, m'a décidé.

     

    Sans surprise, ce fut une lecture agréable. La plume de Neil Gaiman est très immersive, et on voit défiler sous nos yeux les images qu'il nous décrit.

    Le fait que ce soit une enfant, la narratrice, et la trame de l'histoire, rend encore plus puissant le postulat de départ, dans la même veine que Le Monde de Narnia. D'un univers réaliste, les enfants partent dans un univers totalement fantastique, et ils s'en émerveillent, sans se poser plus de questions.

    Dans Coraline, ce postulat est parfaitement rendu, et devient de plus en plus sombre à mesure que les pages défilent : si le monde lui semble surprenant mais intéressant, elle découvre très vite ce qu'il se cache réellement derrière les personnes qu'elle rencontre.

     

    C'est un roman qui monte en puissance, d'abord mignon avec cette petite fille curieuse, exploratrice, et l'auteur ajoute bon nombre de traits d'humour. Puis vient l'élément déclencheur et le roman devient plus sombre, plus oppressant.

     

    Je regrette simplement la courte longueur de ce roman, qui laisse de ce fait en suspens bon nombre de point, ne serait-ce que la description de Coraline. Et ces fameuses explications pour moi, qui n'ait plus trop une âme d'enfant et qui aurait aimé en savoir plus sur l'autre univers, le pourquoi du comment et ce genre de détails futiles.

     

    Ce fut donc une lecture plaisante, mais un brin frustrante car trop rapide.

     

    J'ai aimé

    « Les revenantsAlpha et oméga, T.3 : Jeu de piste, Patricia Briggs »

  • Commentaires

    2
    Jeudi 6 Décembre 2012 à 20:58
    Blanche

    Voui, lu et chroniqué ici il me semble.

    Un roman que j'ai beaucoup plus apprécié que Coraline, à vrai dire

    1
    Jeudi 6 Décembre 2012 à 18:53
    TheBlackCat

    Bonsoir,

    J'ai aussi trouvé la lecture agréable mais le roman un peu court. C'était intéressant, j'aurais aimé que ça dure plus longtemps. As-tu lu "L'étrange vie de Nobody Owens" ?

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :