• Le protectorat de l'ombrelle, T.4 : Sans coeur, Gail Carriger

     

     

    Résumé :

    Lady Alexia Maccon a de nouveau des problèmes.Sauf que cette fois, elle n´y est vraiment pour rien. Un fantôme fou menace la reine ! Alexia mène l´enquête... jusque dans le passé de son époux. Pendant ce temps, sa soeur rejoint le mouvement des suffragettes, Madame Lefoux met au point sa dernière invention mécanique et des porcs-épics zombies envahissent Londres, le tout une nuit de pleine lune. Alexia découvrira-t-elle qui tente d´assassiner la reine Victoria avant qu´il ne soit trop tard ? Loups-garous et vampires verront-ils le soleil se lever ?

     

    Mon avis :

    J'ai retrouvé avec beaucoup de plaisir Alexia et son époux. Il s'est passé pas mal de temps depuis la lecture du tome 3, mais je m'y suis tout de suite retrouvé.

    Alexia est enceinte, et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'elle ne sombre pas dans la béatitude euphorique de la femme enceinte. Le bébé est un "désagrément embryonnaire" et elle ne se ménage pas. Et quand un fantôme vient leur annoncer, de la manière la plus confuse qu'il soit, que la Reine est danger, elle fonce sans se préoccuper de son état.

    Si j'ai apprécié l'évolution des personnages et leur relation, je dois tout de même reconnaître que j'ai eu un peu plus de mal avec l'enquête à proprement parler. J'ai eu du mal à suivre le fil conducteur, à y trouver une logique. Alexia prend des décisions sur des indications pour le moins obscures, chaotiques et elle se met en danger pour des raisons qui ne m'ont pas convaincues. Le roman est bourré d'action, et on suit ses aventures sans trop se poser de questions, mais finalement, une fois le livre fermé, j'ai eu du mal à être bluffée.

    Mais ce qui sauve le roman, ce sont les personnages qui y gravitent : ils ont tous un petit quelque chose qui les rend attachants, et même les méchants de l'histoire ne sont, au final, pas si méchants que ça. L'enquête passe en arrière plan tant suivre toute la galerie de personnages est intéressant.

    C'est une excellente lecture de détente, avec un monde cohérent, des personnages intéressants mais j'ai trouvé que l'enquête manquait un peu de cohésion et de fil conducteur.

     

     

    « L'armée furieuse, Fred Vargas Le fils prodigue »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :