• Mercy Thompson, Patricia Briggs

    mercyT1.jpg

     

     

     

    Résumé :

     

    " Les loups-garous peuvent être dangereux si vous vous mettez en travers de leur chemin. Ils ont un talent extraordinaire pour dissimuler leur véritable nature aux yeux des humains. Mais moi, je ne suis pas tout à fait humaine. " En effet, Mercy Thompson n'est pas une fille des plus banales. Mécanicienne dans le Montana, c'est une dure à cuire qui n'hésite pas à mettre les mains dans le cambouis et à sortir les griffes quand le danger frappe à sa porte. Mais ce n'est pas tout : son voisin très sexy est le chef de meute d'une bande de loups-garous, le minibus qu'elle bricole en ce moment appartient à un vampire, et la vieille dame très digne qui lui rend visite vient jeter des sorts sur son garage. Au cœur de ce monde des créatures de la nuit, Mercy se trouve mêlée à une délicate affaire de meurtre et d'enlèvement...

     

    Coup de coeur  

     

    Mon avis :

     

    J'ai toujours un peu de mal à admettre que je lis de la Bit-lit, de peur d'être assimilée à une ado pré-pubère fan de Twilight et de son sparkling vampire.

    Sauf que voilà, je l'avoue, j'aime cette série.

     

    J'adore l'héroïne, Mercy, une garagiste tatouée adepte de karaté, avec du cambouis sous les ongles et, une féminité assez relative. Certains passages m'ont touchés, comme lorsqu'elle cherche des vêtements propres au milieu des habits sales, qui jonchent le sol de sa chambre, pour une entrevue capitale avec la ''Reine'' des vampires, et qu'elle finit par enfiler un tee-shirt de mécano. Elle m'inspire tout de suite la sympathie, allez savoir pourquoi.

     

    De même, j'aime beaucoup son côté indépendant, sa volonté farouche de s'en sortir par elle-même, sans avoir à demander l'aide de quiconque. Tout comme j'apprécie sa facette impertinente, pour faire rager l'Alpha de la meute qui habite juste à côté de chez elle.

     

    Si les créatures surnaturelles sont relativement classiques (les vampires, les loups-garous et les faes sont semblables aux mythes qui s'y rattachent), Patricia Briggs apporte une certaine complexité à leurs relations, notamment en terme de hiérarchie, de langage corporel, de respect des traditions. Ainsi, on découvre un Alpha qui, certes, est le plus dominant, mais qui se soucie véritablement de sa meute.

     

    Daniel-Dos-Santos-017.jpg

     

     

    Mercy est une changeuse, elle, et de ce fait, ses relations avec les autres créatures sont plus tendues. L'auteur a choisi de puiser cette faculté dans les mythes amérindiens, et j'aime beaucoup cette idée : les amérindiens font partie intégrante du passé des Américains mais ils sont trop souvent stéréotypés, voire même complètement oubliés. De même, Mercy est parfaitement consciente que son don n'est pas précisément le plus impressionnant, ni le plus puissant. Elle ne compte que sur sa rapidité et sa ruse face aux autres, et c'est ça qui me plait. On oublie les créatures surpuissantes qui ne craignent rien. Au fil des tomes, nous apprenons, en même temps que Mercy, que son don est plus large qu'elle ne le pensait.

     

    Enfin, les intrigues sont intéressantes, on ne devine pas dès le début qui est le coupable. Mercy est véritablement en danger et l'auteur n'hésite pas à faire souffrir son personnage, sans que ça en devienne systématique. Un petit bémol, cependant, les intrigues sont parfois un peu tirées par les cheveux, et un peu trop alambiquées.

     

    L'aspect romance est présent, bien sûr, mais l'auteur ne sombre pas dans la mièvrerie, et apporte toujours une touche d'humour là où elle pourrait se contenter de fleurs bleues. Ainsi, les intrigues amoureuses sont présentes, sans être trop envahissantes, et apportent toujours quelque chose à l'intrigue globale. L'auteur fait également preuve de pudeur dans les relations, et nous épargne les passages les plus ''croustillants'', qui n'apportent souvent pas grand chose à l'histoire.

     

    Enfin, si les intrigues se terminent à la fin de chaque tome, elles sont toutes reliées les unes aux autres tout le long de la série dans une logique imparable.

     

    C'est donc une série que j'apprécie énormément. Ce n'est pas un chef-d'œuvre, entendons-nous bien, elle n'est pas extraordinairement originale et la narration n'est pas spécialement recherchée. Mais c'est une lecture très plaisante, qui nous ravit mon imaginaire, et c'est tout ce que je demande à un bouquin.

     

    Bon à savoir :

     

    Milady a sorti une nouvelle série de Patricia Briggs, Alpha & Omega, qui se déroule dans le même univers que Mercy Thompson. Je donnerais mon avis dès que j'aurais eu le temps de le lire ^^

    L'illustrateur des couvertures se nomme Dan Dos Santos et je les trouve vraiment très jolies (bien qu'un peu trop stéréotypées femme plantureuse avec la chemise qui montre son ventre, ce qui n'est pas représentatif de Mercy mais bon ^^' )

    « L'absurdeLa vieillesse »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :