• Rivemorte, Chap.79

    i1403661148676

     

    La bouche grande ouverte, les yeux exorbités, Elland reste figé par la surprise. Jehanne glousse, comme une enfant ravie, et tape dans ses mains. Pèire sourit à son tour et lui propose une chope d'hydromel, qu'elle s'empresse d'accepter. Pendant que le tavernier s'affaire à lui préparer sa boisson, le voleur s'approche de lui et murmure :

    - Pèire, il faut que je te parle seul à seul.

    Seul un petit signe de la tête lui confirme qu'il a bien entendu. Il dépose la chope sur le comptoir, s'excuse auprès de Jehanne, et prend Elland par le bras pour l'entraîner dans les cuisines, désertes à cette heure avancée de la nuit, où seule subsiste une chandelle mourante en guise de lumière. Mais le voleur ne prend pas le temps de regarder autour de lui. Sa main fébrile se pose sur l'avant-bras de Pèire, et il murmure, d'un ton empressé :

    - Elle va me voler Echidna. Et tu l'accueilles à bras ouverts !
    - Comment ça, elle va te voler Echidna ?
    - Tu ne sais pas à quel point ma gargouille aime cette folle !
    - Si je le sais. Difficile de rater une telle puissance de sentiments.
    - Elle la préfère à moi.

    Dans la pénombre, le regard que lui lance Pèire lui fait comprendre à quel point ses craintes sont puériles. Et déplacées. Le tavernier ne comprend pas la terreur qui ronge le corps et l'âme d'Elland. Il s'en moque. Si ça se trouve, lui aussi préfère désormais Jehanne. Et le voleur devra se trouver un autre repaire, ayant perdu amis et gargouille...

    - Arrête Elland. Calme-toi. Elle ne va pas te prendre Echidna.
    - Si ! Elle est son ancienne maîtresse... elle va la récupérer !
    - Elland … Ne nous écoutes-tu jamais ? Qu'est ce que je t'ai dit, concernant le manque d'égards avec lequel son ancien propriétaire la traitait ?
    - Que c'était un sottard irrespectueux.
    - Non Elland. Que c'était son tout premier maître. Tu es le second maître d'Echidna.

    Elland est prêt à répliquer, la bouche déjà entrouverte, les mots déjà formés sur sa langue. Mais les paroles de Pèire font mouche et le font taire. Le regard qu'il lance au tavernier doit receler bien des questions car c'est avec un sourire attendri que Pèire poursuit :

    - Exactement. Elle n'a jamais été liée à Echidna. Elle ne la connaissait pas avant que vous vous rencontriez.
    - Alors comment peut-elle communiquer avec elle ? Comment peut-elle savoir tant de choses sur toi ou sur moi ? Elle était liée à une autre gargouille ? Elle gère les naissances, tout comme toi, mais dans une autre ville ?
    - Tu ne te demandes pas pourquoi, soudainement, tu connais les pensées et les sentiments d'Echidna ?

    Elland reste silencieux. Bien sûr que si, il s'en est étonné. Et il s'est posé des milliers de questions. Mais c'est impossible d'avoir des réponses ! Se frottant machinalement la paume de la main gauche, il réfléchit intensément, jusqu'à ce que Pèire l'interrompe en lui demandant :

    - Quelles sont les pensées d'Echidna, en ce moment même ?

    A nouveau, Elland reste silencieux. Comment pourrait-il le savoir ? Bien malgré lui, il songe à sa gargouille, postée sur le toit d'ardoise. Soudain, des émotions qui ne sont pas siennes l'envahissent. Un sentiment de satiété, comme s'il venait de faire un fabuleux festin, alors qu'il a encore en bouche l'ignoble goût du potage de Jehanne. Un sentiment de plénitude intense, un bonheur inouï. Savoir que les trois personnes qui comptent le plus pour elle sont juste là, quelques mètres plus bas, lui apporte un sentiment d'intégrité étrange. Elland réalise enfin qu'elle l'aime toujours, qu'elle est heureuse d'avoir retrouvé son voleur préféré. Et qu'elle a très envie de patrouiller à nouveau au dessus de la ville pour retrouver Ménandre.

    Le large sourire, et les yeux encore flous d'Elland donnent une réponse à Pèire. Et son sourire à lui prouve à quel point il est heureux de pouvoir partager l'incroyable lien qui l'unit aux gargouilles. D'une voix toujours très douce, il lui demande :


    - Tu as compris, alors, qui est Jehanne ?

    « Rivemorte, Chap.78L'affaire Jane Eyre, Jasper Fforde »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :